Facebook me !J'aime Google+ me !+1 Tweet me !

Contrefaçons de Diana et Holga ou les mauvaises manières d'un escroc

Jean-Pierre Bucciol

20 octobre 2005

m-à-j: 8 janvier 2011

 

1  L'envie de Diana et Holga

Vous blémissez d'envie devant les images faites avec un Toy Camera Diana ou Holga.

Mais vous ne possédez ni Diana ni Holga. Ou vous en possédez un, mais vous êtes découragés par son utilisation. Vos négatifs sont vierges ou tout noirs. Vous faites des cauchemars de posemètres, de choix du temps de pose. Ou alors ce sont les fuites de lumière qui rendent vos négatifs inexploitables. Quant au film 120, il vous a refroidi. Il n'y a pas de laboratoire en bas de chez vous qui accepte de le développer. Et vous n'avez pas la possibilité de le faire vous-même. Vous n'avez même pas un scanner qui accepte ces grands négatifs... Vous avez la nostalgie du confort de votre appareil moderne, de ses images bien exposées, faciles à tirer, à scanner, à imprimer. Ou vous avez un stock important de négatifs 24×36. Des images intéressantes, amusantes, mais mal cadrées, ou moyennement exposées, ou insatisfaisantes pour des raisons autres, objectives et subjectives.

L'utilisation d'un Toy Camera n'est pas de tout repos. Bien sûr, vaincre tous ces handicaps fait partie du charme de ces appareils photos. Oui mais bon, des fois... Analysons la situation. Qu'est ce qui rend les images faites par un Diana ou un Holga si attractives ? Quelles différences y-a-t-il entre une image faite avec le dernier appareil reflex numérique et celle faite par un Diana ? Si l'on arrive à caractériser ces différences, ne peut-on pas ensuite les reproduire avec un logiciel de retouche d'image ? Et transformer par la même occasion les images 24×36 insatisfaisantes en des images Toy Cameras amusantes et satisfaisantes ?

¶ Retour en haut de la page

2  Analyse de cas

Imaginons le cas d'une image noir et blanc d'un Diana ou Holga. Imaginons la même image faite par un appareil 24×36 traditionnel moderne et efficace (ou un appareil numérique). Comment caractériser la première et transformer à l'aide d'un logiciel de retouche la deuxième pour qu'elle ressemble à la première ?

Après analyse, il semble donc bien possible de transformer une image faite par un appareil 24×36 traditionnel de bonne qualité ou un appareil numérique en un ersatz d'image Toy Camera à l'aide d'un logiciel de retouche d'image numérique. Et d'obtenir des images comme celle-ci:

proc11.jpg

Évidemment le sujet de l'image a son importance. Étant données les caractéristiques détaillées ci-dessus, il faut des sujets simples et « graphiques », comme disent improprement les photographes. Si de plus ils sont amusants ou insolites, le fameux esprit Toy Camera sera sans aucun doute au rendez-vous !

¶ Retour en haut de la page

3  Contrefaçon avec Gimp

Prenons un exemple et voyons la procédure à suivre avec le retoucheur d'image libre Gimp.

  1. Voici l'image 24×36 d'origine: prise sur le vif, voire insolite, mais le cadrage, l'équilibre des masses dans le rectangle et l'exposition la rendent peu passionnante:

    proc00.jpg

  2. Recadrer l'image avec l'outil Découper. On obtient le format carré en supprimant toute la partie basse de l'image, ce qui a pour conséquence de simplifier et d'améliorer grandement la lecture de l'image:

    proc01.jpg

    L'image est tout de suite plus dynamique et « graphique », non ?

  3. Pour avoir un léger effet grand angle, commencer par étirer l'image verticalement avec le filtre Filtre/Distorsions/Courber selon la courbe dessinée. Choisir une petite déformation, 1/6 de carreau par exemple, et sélectionner le bouton Miroir:

    courber.jpg proc02.jpg
  4. Si l'on veut faire une déformation identique horizontalement, il faut utiliser le même filtre Filtre/Distorsions/Courber avec les mêmes réglages, mais il faut maintenant remplir le champ Rotation avec la valeur 90 (l'image est tournée de 90 degrés automatiquement avant l'application du filtre et après en sens contraire):

    proc05.jpg

  5. Enlever les parties inutiles avec l'outil Découper:

    proc06.jpg

  6. Pour étirer l'image vers les angles avec un effet progressif de flou, utiliser le filtre Filtre/Flou/Flou cinétique. Choisir l'option Zoom et une Longueur égale à 2. C'est généralement l'opération (avec le vignettage) qui donne le plus de caractère Toy Camera à l'image, même si sur cet exemple particulier, cela ne soit pas flagrant:

    proc07.jpg

  7. Pour créer le vignettage, utiliser un calque avec dégradé. Commencer par créer un calque. Avec l'outil Mélange (ou Dégradé) et les options Opacité égale à 100, la case Dégradé/Inverser cochée, et Décalage égale à 0, tirer un trait à la souris du centre vers un des angles pour créer le dégradé. Choisir pour le calque dégradé le mode Multiplier avec une Opacité égale à 100. Aplatir l'image sans trop se soucier de l'aspect possiblement sombre de l'image obtenue. Le calque seul est ci-dessous à gauche; l'image obtenue est à droite:

    calque.jpg proc08.jpg

    Remarque: si l'on sauvegarde lors de sa création le calque dégradé, on pourra le réutiliser pour d'autres images en le rappelant avec la fonction Ouvrir en tant que calque.

  8. Modifier la luminosité et le contraste. Ici on a utilisé l'outil Calque/Couleurs/Niveaux, en cliquant sur le bouton Auto puis en jouant sur la position (1,30) du curseur gris moyen dans l'échelle des gris. Au besoin, mais cela dépend de l'image, il ne faut pas hésiter à ajouter beaucoup de contraste, par exemple en sélectionnant une courbe en S assez marquée dans l'outil Calque/Couleurs/Courbes:

    niveaux.jpg proc09.jpg
  9. Brouiller très légèrement l'image avec l'outil Filtre/Bruit/Répandre et une Quantité d'épandage égale à 1:

    proc10.jpg

    C'est à ce stade que l'on souhaiterait plutôt pouvoir imiter le si subtil micro-rendu de Diana. Rien n'est parfait dans ce bas monde.

  10. On crée le masque/marge avec le script Script-Fu/Décor/Fuzzi Border et les options Couleur noire, Taille de la marge égale à 20 et une Granularité égale à 5:

    proc11.jpg

Cette dernière image est l'image finale de la transformation.

L'ingénieux lecteur aura remarqué que les étapes ne sont pas toutes de même importance, n'ont pas la même influence sur l'image. Toutes participent cependant à la transformation, de façon plus ou moins marquée selon les images. L'une sera plus sensible au vignettage, une autre à l'effet de zoom, une autre à la modification du contraste, etc. Les réglages et options utilisés dans la procédure précédente sont de plus surtout à considérer comme des indications: il ne faut pas hésiter à jouer avec tous ces réglages pour tester la « bonne » façon de transformer l'image. Une règle semble toutefois se dégager après avoir un peu pratiqué cette procédure: il ne faut pas en faire trop. Il faut étirer, vignetter, contraster, bruiter et construire un masque, mais de façon légère et subtile.

¶ Retour en haut de la page

4  Et la couleur ?

Comment imiter les couleurs un peu criardes des images couleurs des Toys Cameras ? L'augmentation du contraste général et la création du vignettage suffisent généralement à modifier les couleurs pour les rendre plus Toys Cameras. Si l'on veut forcer, on peut jouer au début de la procédure sur la luminosité, le contraste et la saturation des couleurs. On peut essayer les réglages suivants:

  1. Calques/Couleurs/Luminosité-Contraste et régler la Luminosité à +10 et le Contraste à +20;
  2. Calques/Couleurs/Teinte-Saturation et régler la Saturation à +20.

¶ Retour en haut de la page

5  Un script-fu pour Gimp

Voici un script-fu pour Gimp pour automatiser toute la procédure. Il fonctionne pour des images Noir & Blanc et couleurs. Il faudra quand même découper l'image de départ pour obtenir le format carré. Attention: ce script-fu mange de la mémoire comme mon chat du thon: vite et beaucoup.

1er Février 2008. Deux versions du script existent: la première ne fonctionne qu'avec Gimp 2.2; la deuxième fonctionne avec Gimp 2.4 et 2.6.

5.1  Le script première version pour Gimp 2.2

Ce script-fu diana-holga.scm possède des réglages pour les différents effets:

script.jpg

 

Les réglages proposés par défaut sont satisfaisants la plupart du temps. Les images que vous pourrez voir plus bas ont d'ailleurs toutes été réalisées avec ces réglages par défaut.

Bonus. Essayez les réglages suivants sur une image couleur: Étirement=1; Zoom=0; Contraste=30; Vignettage=50; Brouillage=0; Masque: décoché. Vous obtiendrez un joli effet lomo.

5.2  Le script deuxième version pour Gimp 2.4 et 2.6

Téléchargez le script: diana-holga2d.scm.

Ce script est rendu compatible avec la version 2.4 de Gimp. Il utilise aussi une nouvelle manière pour créer le flou et ne brouille plus l'image. Cette nouvelle méthode est d'une simplicité redoutable: on réduit fortement la taille de l'image, puis on l'augmente en raison inverse ! Le résultat semble mieux correspondre à ce que l'on voulait. La valeur du flou se règle avec le curseur éponyme. Les autres fonctions sont identiques à la version précédente.

version2d.jpg

La version 2d permet d'automatiser la découpe du carré de l'image définitive:

La gestion du vignettage a aussi été modifiée pour être moins progressive et plus forte sur les bords de l'image.

5.3  Installation d'un script-fu sous Linux, Mac OS et Windows

30 mai 2006. Pour installer un script-fu sous Linux ou Mac OS X, copier le fichier .scm dans: ~/.gimp-2.2/scripts. Sous Windows, cela devrait être dans quelque chose comme C:\Documents and Settings\votre-nom-utilisateur\.gimp-2.4\scripts. À adapter selon les versions des programmes.

¶ Retour en haut de la page

6  Des images ?

19930103.jpg 19980603-2.jpg 20000405-1.jpg 20000604.jpg 20000606.jpg 20000812-0.jpg 20000812-1.jpg 20011003-1.jpg 20011004.jpg 20011005.jpg 20030101.jpg 20050901-6.jpg 20050901-7.jpg 20081005.jpg

¶ Retour en haut de la page

7  On parle de cette page sur le web

Pensez tout d'abord à visiter les autres pages de mon site, dans un tout autre style, de photographies précieuses et ordinaires.

D'autres images réalisées avec cette méthode et ces scripts, dans toutes les langues, dans tous les pays:

9 septembre 2008. Le script diana-holga est aujourd'hui intégré à un paquet de scripts pour Gimp intitulé gimp-plugin-registry disponible pour plusieurs distributions Linux, dont Debian et Ubuntu.

8 janvier 2011. gimpfriend a réalisé un tutoriel vidéo (en anglais) de l'utilisation du script. Un peu ancien, mais je viens de le remarquer.

Naturellement cette page n'est somme toute que pur snobisme...

¶ Retour en haut de la page

8  Un commentaire à ce texte ?

Vous pouvez si vous le souhaitez ajouter un commentaire à ce texte. Il apparaîtra ci-dessous après que vous aurez renseigné les deux champs et cliqué sur le bouton "Ajouter le commentaire".

Facebook me !J'aime Google+ me !+1 Tweet me !

Vous pouvez aussi m'envoyer un courrier électronique, à l'adresse suivante: jpsmail(at)free.fr. Antispam: remplacer (at) par @ dans l'adresse.

Votre nom :

E-mail :

Votre commentaire :


ron - 11 Aug 2012 - 11h26 :
tout ce que vous dites est vrai mais l informatique est elle de la photographie?
certe non, laissez donc les photographes rever et se détendre

ron - 11 Aug 2012 - 10h38 :
tout ce que vous dites est vrai mais l informatique est elle de la photographie?
certe non, laissez donc les photographes rever et se détendre

ron - 11 Aug 2012 - 10h36 :
tout ce que vous dites est vrai mais la

Violetta57 - 14 Dec 2011 - 20h10 :
Stop à la retouche à tout va!

L'intérêt des toy-cameras est bien la prise de risque et le refus de la perfection ...
Résultat bon ou mauvais, on ne peut pas tout maîtriser, il faut accepter cela!

Cordialement!

-- 17979 visiteurs depuis février 2007 --


¶ Retour en haut de la page

-- contrefacons.tex () converti de LATEX2ε en HTML/PHP le 24 Mar 2013 --